L'investissement par la valeur

image

Nous cherchons à investir dans des entreprises bien positionnées avec un potentiel d'amélioration stratégique et à nous associer aux équipes de direction pour créer de la valeur.

Concepts importants

  • Investissement & Spéculation

    Selon Graham, ce qui différencie un investisseur d'un spéculateur, c'est l'attitude envers les mouvements boursiers. Le spéculateur tentera de profiter des fluctuations du marché et l'investisseur voudra acquérir et détenir des titres à des prix convenables.

    Nous pourrions aller plus loin comme Warren Buffett l'a fait lorsqu'il a déclaré que l'investisseur cherchait des rendements sur l'actif sous-jacent lui-même, en engageant des fonds maintenant pour en obtenir davantage plus tard grâce à l'exploitation de l'actif. Le spéculateur se concentre sur les prix de l'action.

  • Marge de sécurité

    La différence entre la valeur intrinsèque et la valeur indiquée par le marché. Selon Benjamin Graham, le secret du bon investissement est la marge de sécurité. Il est important d'avoir une marge de sécurité pour réduire l'effet négatif des erreurs de calcul.

  • Prix & Timing

    Il existe deux manières de profiter des fluctuations des actions : le timing et le prix.

    L'aspect ‘ prix ‘ consiste à acheter ou à détenir des actions lorsque le prix est inférieur à leur juste valeur et à les vendre lorsque le prix dépasse cette valeur.

    Le ‘ timing ‘ est la stratégie consistant à tenter d'anticiper l'orientation future du marché. Cela se fait en achetant ou en conservant lorsque les prix vont augmenter et en vendant lorsque les prix sont sur le point de baisser.

    L'investisseur intelligent peut obtenir des rendements très élevés avec le ‘ prix ‘ Au contraire, Graham considère que les investisseurs ne peuvent jamais croire aux prédictions concernant les orientations futures du marché boursier.

  • Macro environnement

    Les investisseurs et les hommes d'affaires ne devraient pas s'abstenir d'acheter une entreprise florissante en raison de préoccupations à court terme concernant l'économie.

    “ Il y a trente ans, personne n'aurait pu prévoir l'énorme expansion de la guerre du Vietnam, le contrôle des salaires et des prix, deux chocs pétroliers, la démission d'un président, la dissolution de l'Union soviétique, une baisse en un jour du Dow Jones de 508 points. , ou les rendements des bons du Trésor fluctuant entre 2,8 % et 17,4 % ”. (Buffet, 1994).

  • Valeur comptable & valeur intrasèque

    La valeur intrinsèque et la valeur comptable sont des concepts différents. La valeur comptable est le capital social d'une entreprise tel qu'il est représenté dans le bilan. Il s'agit d'un concept comptable qui tient compte de l'apport financier accumulé des réserves comptables.

    La valeur intrinsèque est l'estimation des flux de trésorerie future actualisée au présent. C'est un concept économique. C'est la valeur intrinsèque par action qui compte.

    La valeur comptable indique ce qui a été ajouté et la valeur intrinsèque indique ce qui peut être retiré. Par conséquent, une entreprise ayant la même entrée de données financières peut avoir des évaluations différentes.

    chart-pad-large
  • Théorie du marché efficient

    La théorie du marché efficient dit que toutes les informations sur les entreprises sont déjà reflétées dans le cours des actions. Il est donc inutile d'analyser les actions. Ainsi, quelqu'un qui choisit des actions au hasard aurait la même probabilité de succès que l'analyste le plus assidu.

    C'est un énorme avantage pour les investisseurs "value" d'avoir des concurrents qui ont appris qu'il ne vaut pas la peine d'essayer d'analyser les entreprises.

  • Mr Marché

    Le marché boursier est très liquide, c'est-à-dire que les investisseurs peuvent acheter ou vendre leurs actions au prix du marché quand ils le souhaitent, comme si un homme nommé Mr Marché proposait d'acheter et de vendre des actions à un prix spécifique.

    Parfois, les évaluations de Mr Marché sont raisonnables, cependant, elles sont normalement soit trop basses, soit trop élevées. Un investisseur intelligent sera heureux d'acheter chez Mr Maché lorsque le prix est bas et de lui vendre lorsque le prix qu'il propose est élevé.

    Les cours des actions sont déterminés par l'offre et la demande d'un grand nombre d'investisseurs. C'est la raison pour laquelle il est parfois possible d'acheter des portions d'entreprises à un prix bien inférieur au prix payé pour une entreprise acquise par acquisition.

    coin

  • Inflation

    L'inflation est définie comme l'augmentation du niveau général des prix des biens et services.

    En 1949, à l'époque où Benjamin Graham écrivait « The intelligent investor », aux États-Unis, on savait qu'il fallait lutter contre l'inflation. Cela était dû à la contraction du pouvoir d'achat du dollar dans le passé et à la crainte d'une forte baisse à l'avenir.

    Les actions ont des avantages par rapport aux obligations car elles offraient un degré de protection considérable contre la dépréciation de la monnaie causée par l'inflation et les obligations n'offrent aucune protection (car l'intérêt qu'elles offrent n'est pas ajusté par l'inflation).

    Si l'inflation devient incontrôlable, le meilleur endroit pour conserver le pouvoir d'achat des actifs est dans les actions. L'Allemagne des années 1920 et l'Argentine après sa dévaluation de 2002 en sont de bons exemples. Le marché boursier de ces pays a considérablement augmenté au cours de ces périodes. Cela a du sens puisque les entreprises peuvent fixer un prix plus élevé pour leurs biens ou services en cas d'inflation. Les espèces se déprécient et les obligations, dont la valeur est fixée en termes nominaux, perdent également de la valeur.

  • L'Ecole autrichienne d'économie

    Selon cette théorie, le système bancaire de réserves fractionnaires génère continuellement des crises économiques. Ceci est dû au fait qu'en période d'expansion du crédit, les banques génèrent de nouvelles liquidités qui sont investies sans aucune épargne préalable (accordant plus de prêts par rapport à sa base de dépôts).

    Le taux d'intérêt devient inférieur à celui qui aurait prédominé sur le marché sans une expansion du crédit, ce qui entraîne de nouveaux investissements dans des projets à forte intensité de capital. Les entrepreneurs lancent de nouveaux projets d'investissement comme si la société avait augmenté leur épargne.

    Cependant, bon nombre de ces projets financés par le système bancaire finissent par ne pas être rentables, de sorte que de nombreuses entreprises font faillite et ceci impacte fortement les banques.

    En période d'expansion monétaire, l'offre monétaire augmente par effet multiplicateur, mais une contraction inévitable commence après cette expansion artificielle, car de nouveaux défauts et remboursements de prêts réduisent l'offre monétaire. Dans le même temps, la valeur des actifs du système bancaire diminue également.

    Certains investisseurs ont déclaré qu'ils pourraient éviter d'investir dans certains secteurs avant la crise financière de 2008 grâce à cette théorie économique. Francisco García Paramés indique qu'il s'agit d'une bonne méthode pour comprendre les événements économiques et même sociaux.

    Comme nous pouvons le voir, l'école autrichienne considère que les cycles économiques sont causés par de mauvais investissements lorsque les taux d'intérêts sont artificiellement bas.

    Pour plus de détails, nous vous recommandons de lire le livre "Money, Bank Credit and Economic Cycles" écrit par Jesus Huerta de Soto. Indépendamment de l'idéologie politique et économique, ce livre est extrêmement utile pour comprendre comment fonctionne le système bancaire actuel. De plus, il l'explique d'une manière étonnamment simple, et l'aborde à travers l'histoire des différentes crises bancaires.