Communiqué de Vadevalor sur la situation actuelle du marché

Cher investisseur à long terme :

Nous vous écrivons aujourd'hui suite à la situation actuelle du marché et à la réaction aux événements des dernières semaines après l'épidémie du coronavirus. Dans cet article, nous aimerions mettre en évidence nos réflexions où nous envisageons des scénarios futurs possibles.

Trois scénarios possibles se dessinent :

  1. Avec toutes les différentes mesures adoptées, les pays parviennent à contenir le virus et aucune faillite majeure ne devrait se produire au cours des prochaines semaines/mois à venir. Dans ce cas, les bourses réagiront bien même si l'économie est partiellement à l'arrêt pendant quelques semaines et cette situation extraordinaire serait vue comme une opportunité d'achat au final.

  2. Bien que les pays parviennent à contenir le virus, nous assistons à quelques faillites au cours des prochains mois de certaines grandes entreprises du secteur aérien, touristique ou pétrolier. Dans ce cas, nous verrions beaucoup de volatilité sur les marchés des actions et obligations. Les obligations d'entreprises pourraient baisser fortement (surtout dans cette situation extraordinaire avec des taux aussi bas) et le marché des actions continuerait à montrer beaucoup de volatilité mais augmenterait à moyen terme.

  3. Dans le scénario le plus pessimiste, nous verrions des pays ne pas être en mesure de contenir le virus rapidement, ce qui entraînerait une panique accrue, des faillites et une grave crise financière. Dans ce cas, les obligations d'entreprises chuteraient fortement et nous verrions des pertes en capital permanentes sur le marché obligataire. En plus de la faillite de certaines entreprises et de la panique qui réduit la demande pour ces obligations et affecte la valorisation, nous pourrions assister à des niveaux élevés d'inflation pour alléger le volume important de la dette dans de nombreuses économies développées. Les obligations ne protègent pas l'épargnant contre l'inflation et de nombreux épargnants subiraient des pertes importantes et durables de pouvoir d'achat.

    Les actions, en revanche, protégeront l'épargnant contre les augmentations de l'inflation. Dans ce troisième cas, il y aurait beaucoup de volatilité sur le marché des actions. Nous verrions très probablement de fortes baisses à court terme et des hausses à moyen/long terme. Gardez à l'esprit que les entreprises protègent leurs propriétaires contre les augmentations de l'inflation, car les prix de leurs produits et services augmenteraient en réponse aux augmentations du niveau des prix.

En ces temps d'incertitude, il convient d'envisager les différents scénarios possibles. Bien que la volatilité à court terme puisse être très élevée, encore une fois, il est important de se rappeler que le moyen le plus sécurisé pour de l'argent dont vous n'avez pas besoin à court terme est de l'investir dans les actifs réels à long terme tels que les fonds d'actions, l'immobilier ou les matières premières. L'argent détenu en liquide garantit une perte de pouvoir d'achat à moyen et long terme.

Cordialement,

L'équipe Vadevalor